Bienvenue sur diamlover.com
Troisième génération de joailliers, fils du pionnier de la fabrication à la cire perdue apliquée à la joaillerie, Pascal Aronin démarre sa carrière de négociant de pierres précieuses à l’âge de vingt et un ans. Immédiatement, il obtient son brevet d’état de gemmologie, l’étude des pierres précieuses. Sa passion ne le quittera plus et le mènera à Paris, Bangkok, Sri Lanka, Bombay, Jaipur, New York, Los Angeles et Londres pour améliorer sa connaissance des techniques de traitement des pierres précieuses.

Il décide, plus tard, de créer les formes qui mettront en valeur les trésors glanés lors de campagnes d’achat. Depuis, ses amis et les amis de ses amis sont heureux de porter des bijoux qu’ils ne verront pas dans les vitrines. Il lui arrive de fondre leurs vieux bijoux pour en réutiliser le métal précieux. Haute joaillerie sur-mesure économique !

En janvier 2002, il démissionne de la chambre syndicale des négociants de pierres précieuses :
Il est en opposition avec le décret n°2002-65 qui permet de vendre les gemmes traitées sous l’appellation naturelles. Ce décret ayant été approuvé par la majeure partie des négociants.
Les pierres naturelles sont difficiles à trouver sur le marché. Mais si l’on ne fait pas mention des modifications apportées, il y a forcément tromperie. Pascal Aronin explique toute modification éventuellement apportée à la gemme qu’il montre. Le choix se fait alors en toute transparence.